douche italienne partedis

La douche à l’italienne, star de nos salles de bain !

Tendance phare depuis de nombreuses années, la douche à l’italienne n’a pas terminé de séduire et continue d’envahir les salles de bain des Français !

Mais installer une douche à l’italienne demande réflexion ! Quel type d’installation ? Quelles sont les choses essentielles à savoir avant de se lancer dans la réalisation de la douche de vos rêves ?

Focus sur les éléments à connaître avant d’installer une douche à l’italienne ! 🙂

Une douche à l’italienne : c’est quoi ?

douche italienne

Visuel Shutterstock

La douche à l’italienne se caractérise par le fait qu’elle soit de plain-pied et également par le fait qu’elle soit carrelée, au sol mais aussi aux murs. Ainsi elle se fond dans le revêtement de la salle de bain. On observe depuis quelques temps une petite variante : un ou deux côtés de la douche peuvent être structurés par une ou des paroies en PVC.

Elle peut par ailleurs être surélevée de quelques centimètres pour l’installation du siphon et de l’évacuation.

La douche à l’italienne est une installation qui permet de réaliser une douche à son image et qui laisse place à l’imagination. Il est possible de créer sa douche à l’italienne de façon à ce qu’elle soit la plus originale possible : carrelage, matériaux, couleurs … la porte est ouverte aux nombreuses possibilités !

D’où la nécessité de bien connaître ses attentes avant de se lancer dans une  rénovation/création d’une telle douche.

La douche à l’italienne s’intègre cependant à de nombreux espaces, même les plus réduits !

Enfin, ce choix de douche à l’italienne s’adapte très bien aux séniors ou aux personnes à mobilité réduite : la surface plate, sans marche, permet un accès simplifié. Autre avantage, l’entretien des douches à l’italienne est facilité par les surfaces planes.

L’aménagement au sol et le receveur de la douche à l’italienne.

douche italienne

Visuel Shutterstock

L’aménagement de la douche à l’italienne demande une certaine implication et des connaissances précises !

Privilégiez un artisan expert dans ce domaine pour l’installation.

Chez Partedis, nous pouvons vous mettre en relation avec notre réseau d’artisans partenaires.

En effet, il est nécessaire de décaisser le sol afin d’y intégrer le siphon avec une bonde de 90 mm de diamètre, au minimum. De plus, afin d’assurer une évacuation optimale de l’eau, il est important d’intégrer des canalisations de 50 mm de diamètre au minimum.

Attention à bien respecter une chose incontournable lors de l’installation : la mise en place d’une légère pente qui sera à calculer en fonction de la taille de la douche (entre 1 et 3 cm par mètre de douche).

L’étanchéité de la douche à l’italienne doit être optimale et pour ce faire, l’espace doit être hermétique. Il ne faut pas négliger les éléments tels que le jointoiement sol/mur afin de d’éviter tout dégât des eaux ou des infiltrations entraînant moisissures mais aussi décollement du carrelage. Ces points sont d’autant plus incontournables si l’on souhaite installer une douche à l’italienne à l’étage de sa maison.

douche italienne

Autre point important : le receveur ! La douche à l’italienne se caractérise par son receveur discret. Il a pour objectif de camoufler la plomberie et de donner un aspect esthétique à son installation. Le confort de la surface plate mêlée à l’esthétisme de ce type de receveur permet d’avoir une douche design et dans l’ère du temps. Il existe plusieurs types de receveurs qui se caractérisent par la technique de pose et le mode d’évacuation. Voici les différents types de receveurs qui conviennent parfaitement à l’installation d’une douche à l’italienne:

  • Le receveur à encastrer : ce receveur permet de donner le côté plain-pied à la douche. Il est nécessaire de poser un siphon vertical, ce qui convient plutôt lors de travaux de construction ou de rénovation totale lors de la création d’une nouvelle salle de bain.
  • Le receveur à carreler : ce type de receveur est le plus courant lors d’une pose de douche à l’italienne ! Il est quasiment invisible et ne laisse apparaître que la bonde d’évacuation.
  • Le receveur à poser : il s’agit du receveur le plus simple à poser et est une très bonne alternative au receveur à carreler. Ce type de receveur vient se poser directement au sol sur des briques ou carrelage. Avec ce type de receveur, peu de travaux sont à prévoir.
  • Le receveur extra-plat : Le receveur extra-plat convient tout à fait à la douche italienne : il dispose d’une hauteur faible de 15 cm seulement, dont uniquement 5 cm visibles. Il est très esthétique et donne un côté encore plus moderne à votre salle de bain.

Dans la plupart des cas, les douches à l’italienne accueillent un receveur. Plus rare, mais tout à fait possible, il est envisageable de créer une douche à l’italienne sans receveur. Dans ce cas, des travaux plus conséquents sont à prévoir. Il s’agit d’installer une chape de béton. Cette dernière joue le même rôle que le receveur, mais elle fait référence à une réalisation manuelle. Il est donc primordial de faire appel à un plombier ou un artisan spécialisé.

 

Les murs et la robinetterie de la douche à l’italienne.

douche italienne

Visuel Shutterstock

On privilégie un carrelage spécial salle de bain pour habiller les murs de la future douche à l’italienne. De nombreux carrelages sont proposés, parmi eux, voici une sélection de revêtements tendance :

  • L’imitation marbre : le marbre étant un matériau noble et très coûteux, il existe des alternatives permettant d’avoir la salle de bain de ses rêves, alliant beauté naturelle et intemporalité.
  • La faïence métro : longtemps oubliée et démodée, elle a aujourd’hui une grande place dans nos salles de bain ! Le blanc de ce carrelage permet d’éclaircir naturellement la pièce.
  • Les carreaux de grès cérame : Ce matériau apporte douceur, pour un côté chaleureux et cocooning. Un très bon choix de revêtement pour une douche à l’italienne moderne !

douche italienne

Visuel Shutterstock

Concernant la robinetterie, pour la choisir, il est nécessaire de prendre en compte le style mais aussi, et surtout, la taille de l’espace qui accueillera la douche. Plusieurs modèles de robinets existent : avec ou sans colonne par exemple.

On trouve en fait un panel assez large en terme de robinetterie. La colonne de douche a la spécificité d’être réglable en hauteur contrairement à la douche de tête suspendue par exemple. Le robinet de douche sans colonne assure une meilleure dispersion du jet d’eau.

Les deux conviennent parfaitement bien à une douche à l’italienne, tout dépend de vos goûts, de vos attentes et de vos besoins !

Et vous ? Avez-vous un projet d’installation de douche à l’italienne ?
N’hésitez pas à nous donner votre avis sur notre page Facebook.
Pour aller plus loin, rendez-vous en agences & salles expos Partedis Chauffage Sanitaire, nos conseillers sont là pour vous accompagner dans votre projet.