eoliennes

Dès janvier 2020, Ma Prime Rénov’ va remplacer le crédit d’impôt CITE et le dispositif Habiter Mieux Agilité. Toujours géré de l’Anah, Ma Prime Rénov’ s’adressera dans un premier temps aux ménages les plus modestes pour s’élargir aux autres ménages en 2021.

La fusion du crédit d’impot CITE et du dispositif « Habiter Mieux Agilité » de l’Anah

Deux aides déjà présentes, le CITE et le dispositif Habiter Mieux Agilité de l’Anah, vont être réunis en un seul et même dispositif plus simple et plus complet. Ma Prime Rénov’ financera tous les travaux relatifs à la transition énergétique comme les travaux d’isolation et d’économies d’énergie.

Plus facile d’accès, la nouvelle aide a pour objectif de cibler plus efficacement les ménages les plus modestes, qui n’ont pas toujours été sensibles aux précédentes aides, à cause de la complexité des dispositifs.

L’agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (l’Anah) prendra en charge les attributions des primes. Tous les ménages pourront ainsi faire une demande via une plateforme en ligne de manière plus simple et plus rapide.

banniere-guide-conseil-renovation-energetique

Qui bénéficiera de Ma Prime Rénov’ ?

Les ménages éligibles aux aides doivent répondre à des critères établis par l’Anah.  Pour un ménage modeste de deux personnes hors Ile-de-France, les subventions sont établies à 27 729€. On peut y rajouter 5 617€ par personne supplémentaire.

Ma prime Rénov' ressources

Les travaux éligibles à Ma Prime Rénov’

Si le crédit d’impôt CITE et le dispositif Habiter Mieux Agilité regroupaient un nombre conséquent de travaux éligibles aux aides, le Prime Rénov’ préfère cibler dans un premier temps certains travaux de rénovation énergétique.

En effet, à partir de janvier 2020 tous les travaux de rénovation énergétiques ne seront plus éligibles aux aides. Les énergies renouvelables sont les grandes bénéficiaire des nouvelles subventions. Les systèmes de chauffage fonctionnant aux énergies propres tels que les poêles à bois, les chaudières biomasse et le chauffage solaire combiné, sont mis en avant.

TravauxCoût moyen équipement et poseReste à charge max. pour un ménage très modeste
PAC géothermique / Chaudière à granulé18 463 €4 463 €
Chaudières à bûches / Chauffage solaire16 353 €4 353 €
PAC air / eau12 238 €4 238 €
Ventilation double flux6 330 €1 926 €
Chauffe-eau solaire7 491 €3 239 €
Poêles granulés5 275 €1 475 €
Partie thermique d’un équipement PVT eau4 220 €1 720 €
Poêles bûches4 431 €1 131 €
Foyers et inserts (bûches ou granulés)4 431€1 631 €
Chaudières gaz Très Haute Performance4 853 €2 453 €
Chauffe-eau thermodynamique3 693 €2 339 €
Dépose de cuve à fioul1 319 €
119 €
Isolation des murs par l’extérieur157 €/m²24 €/m²
Isolation des toitures terrasses200 €/m²81 €/m²
Isolation thermique des parois vitrées524 €/m²438 €/m²
Isolation des murs par l’intérieur70 €/m²12 €/m²
Isolation des rampants / plafonds de combles90 €/m²45 €/m²
Protection des parois contre les rayonnements solaires238 €/m²208 €/m²
Isolation des planchers bas59 €/m²29 €/m²
Audit énergétique844 €344 €

Découvrez le barème entier des aides disponibles ⇓

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *