stl modele 3d

Qu’est-ce qu’un fichier STL ? A quoi est-il destiné ? Comment l’utilise-t-on ? Partedis vous explique tout ce qu’il y a à savoir sur les fichiers STL en impression 3D.

Qu’est-ce qu’un fichier STL ?

Un fichier STL contient des informations sur les modèles 3D. Ce format de fichier décrit seulement la géométrie d’un objet en trois dimensions sans données sur la couleur, la texture ou autres attributs du modèle. Il utilise des triangles pour représenter les surfaces internes et externes d’un objet.

Les fichiers STL sont créés à l’aide d’un logiciel de modélisation 3D. Ce modèle 3D étant la représentation virtuelle de l’objet à imprimer. Le format de fichier (.stl) est le plus couramment utilisé pour l’impression 3D. Il est utilisé depuis les débuts de l’impression 3D et est aujourd’hui utilisé aussi bien pour le prototypage que pour la création de produits finis.

Que signifie STL ? On accorde plusieurs significations aux lettres STL. Elles sont soit le diminutif du mot STéréoLithographie, un procédé d’impression 3D très répandue, soit les initiales de Standard Triangle Language ou de Standard Tessellation Language en référence à la technique de triangulation utilisée.

tessellation art

Exemple de tessellation artistique.

Comment fonctionne un fichier STL ?

Un fichier STL contient le codage géométrique d’un objet en 3D. Le code définit les informations de l’objet en utilisant le processus de tessellation.

► Qu’est-ce que la tessellation ?

La tessellation (ou pavage du plan) est un processus qui consiste à recouvrir toute une surface par des éléments géométriques, principalement des triangles. Comme si on recouvrait un sol de carrelage ou d’une mosaïque. Les différents éléments géométriques vont recouvrir la surface de la forme finale pour que la surface soit entièrement recouverte. Ce processus permet de créer des objets très complexes en 3D en utilisant un assemblage de formes géométriques simples, comme un jeu de Lego.

La tessellation est depuis longtemps utilisée dans le domaine artistique et artisanal. Cette répétition de formes ou de dessins permet souvent la production simple et rapide d’un motif ou d’un objet. Cette pratique se retrouve jusque dans les plus grandes œuvres artistiques.

tessellation stl

Exemple de tessellation numérique pour impression 3D.

Comment un fichier STL utilise les données 3D ?

Un assemblage intelligent

Comme expliqué précédemment, un fichier STL contient des données géométriques à base d’assemblage d’éléments triangulaires. Ces données peuvent être enregistrées de deux façons : via un encodage binaire ou via un encodage ASCII. Pour faire simple, les deux encodages sont utilisés mais la différence se trouve dans l’utilisation des fichiers STL. L’encodage ASCII est plus apprécié pour sa lecture facile lors de la création ou l’analyse d’un modèle 3D; tandis que l’encodage binaire est recommandé pour la création de fichiers volumineux.

En effet, il est recommandé d’analyser un minimum un fichier d’impression 3D lorsqu’on ne le connait pas pour vérifier si l’objet est bien imprimable en 3D. Dans ce cas ci, l’encodage ASCII est souvent apprécié pour sa facilité de lecture.

Plus de triangles pour plus de précision

L’imprimante 3D va lire le fichier STL et imprimer l’objet avec la même précision de détails indiqué dans le modèle 3D. Plus les triangles de la tessellation seront petits, plus les détails seront fins. Cependant, plus vous réduirez la taille des triangles, plus leur nombre nécessaire pour recouvrir la surface sera important. Cela va engendrer un surplus d’éléments géométriques et risque de rendre le fichier STL trop volumineux et trop complexe pour son téléchargement et sa lecture par l’imprimante.

Le concepteur du modèle 3D va donc devoir trouver la frontière entre la finesse d’impression et le poids du fichier STL. Il n’est de toute façon pas nécessaire de maximiser le nombre de triangles car à une certaine limite l’œil ne pourra plus distinguer la qualité d’impression.

A lire également


0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *